Lucy WATTS

Submergé, 2019
Lithographie sur papier vélin

121.6 x 80.3 cm

60 exemplaires

« Chaque jour, la publicité nous parle, nous envoie des messages, nous conseille, nous ordonne. Le marketing, les relations publiques et leurs innombrables opérations de communication nous inondent et nous influencent. Cette propagande s’est imposée petit à petit dans notre environnement. Bâches publicitaires XXL, mobilier urbain, prospectus invasifs, produits dérivés, slogans accrocheurs, placements de produits et opérations psychologiques sont autant de supports et de stratégies devenus banals et intrusifs. En réponse à cette communication de masse, subie de manière répétitive, je crée des images empruntant et détournant le langage et l’esthétique publicitaires pour mieux les critiquer. Cette image pose la question : "comment résister à cette communication ? ". Je favorise un processus de fabrication artisanal et "bricolé", choisi pour sa dimension créative et politique. Il se développe d’une image imprimée à la main une certaine force et une certaine vibration, grâce à la qualité des encres, à l’intensité des couleurs et des superpositions. Il me plaît qu’une image soit multiple. Le fait que mes images soient diffusées - imprimées ou publiées - ajoute du sens à ces dernières. » Le scaphandrier représenté ici flotte devant un mur d’écrans cathodiques : se protège-t-il lui-même de ce flux d’informations ou regarde-t-il le monde à travers sa bulle ?

Lucy Watts réalise dessins, impressions, éditions et peintures murales en s’inspirant des signes du réel.

 

Œuvre réalisée en collaboration avec Michael Woolworth (Paris)

©Albert De Boer

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now