A&F LAMARCHE-OVIZE


Le Mouchoir de William, 2019
Tapisserie laine et polyester, tissage numérique

53 x 53 cm

60 exemplaires

« Dans notre pratique, nous avons pour habitude de mélanger les genres afin d’interroger les hiérarchies et de mettre en relation différents registres. Ici, nous avons choisi de confronter la technique de la tapisserie à celle des paños, mouchoirs illustrés par des détenus chicanos dans les prisons aux États-Unis. Comme la tapisserie, le paño est un faire-valoir, il fait office d’armoiries, permet de revendiquer son identité, de communiquer et finalement de développer une mythologie du quotidien. Notre tapisserie revisite différents styles de dessin, des portraits glanés au cours de notre lecture quotidienne de la presse, des inconnus mais aussi des vedettes qui font l’actualité puis disparaissent. Nous pensions aux tapisseries anciennes ou aux portraits de familles illustres, dont les référents nous sont aujourd’hui inconnus. Le motif végétal est pour nous une manière de célébrer des artistes du quotidien, des illustrateurs, tels que Charley Harper. Notre tapisserie travaille la notion et l’espace de la marge en hommage aux préraphaélites, qui proposaient de ré-enchanter le quotidien en associant portrait et motif végétal, comme au Moyen Âge. Cette technique est enfin pour nous un défi de traduction du dessin, car elle questionne le point, le trait et la couleur. » Florentine et Alexandre Lamarche-Ovize revendiquent leur filiation avec le mouvement Arts & Crafts, fondé par William Morris, qui militait pour la réconciliation des arts dits mineurs avec les arts dits intellectuels. Tout à la fois peintres, céramistes, sculpteurs, concepteurs de mobilier, ils affirment une pratique du dessin libérée de ses conventions académiques et se plaisent à hybrider art et artisanat.

Œuvre réalisée en collaboration avec l’atelier Néolice et la designer textile Marion Barbier (Felletin).

©Albert De Boer

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now